© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com

Etude d'une population d'oiseaux par le baguage

près d'Orléans (France)

Ringing birds on the edge of the river Loire (France)

Lionel FREDERIC

Effectifs et densités

Associer les suivis individuels (par le baguage) à l'évaluation quantitative des populations (par le recensement des couples nicheurs, d'une part, et des hivernants d'autre part) est un de mes objectifs. 
Cela permet d'obtenir de précieuses informations sur la biologie de ces populations. D’autant que les données de densités hivernales sont rares dans la littérature.

 

Certaines espèces, au tempérament territorial affirmé (Rossignol, Rougegorge, Troglodyte,…), se prêtent bien aux recensements exhaustifs. La configuration linéaire du site facilite également ces recensements.

Les espèces sociables (mésanges) sont plus difficiles à compter.

 

Effectifs nicheurs

 

Sur les 12 hectares du périmètre d'étude, ont été dénombrés :

 

Martin-pêcheur Alcedo atthis :

1 territoire en 2014 (0,8 par ha).

 

Accenteur mouchet Prunella modularis :

3 territoires en 2014 (0,25 par ha).

 

Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes :

16 territoires en 2012 (1,4 par ha), 17 en 2014 (1,4 / ha), 21 en 2018 (1,7 / ha).

 

Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos :

12 territoires en 2012 (1 par ha), 17 en 2018 (1,7 / ha).

 

Grive musicienne Turdus philomelos :

5 territoires au moins en 2014 (0,4 par ha)

 

Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta :

5 territoires en 2012 (0,4 par ha), 4 en 2018 (0,3 / ha).

 

Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla :

20 territoires au moins en 2014 (1,7 par ha), 26 au moins en 2018 (2,1 / ha).

Fauvette grisette Sylvia communis :

17 territoires en 2018 (1,4 / ha).

Pouillot véloce Phylloscopus collybita :

6 territoires en 2018 (0,5 / ha)

 

Mésange nonnette Poecile plaustris :

1 territoire en 2014 (0,8 par ha), 1 en 2018.

 

Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla :

5 territoires en 2014 (0,4 par ha), 6 en 2018 (0,5 / ha).

 

Pinson des arbres Fringilla coelebs :

10 territoires en 2014 (0,8 par ha), 8 en 2018 (0,7 / ha).

 

 

A titre de comparaison, Paul Koenig, dans un biotope similaire situé au bord du Rhin, a trouvé les densités suivantes : Accenteur mouchet 0,93 couple / ha, Rougegorge familier 1,7 couples /ha, Fauvette à tête noire 1,71 couples /ha, Pouillot véloce 0,8 couple /ha, Pinson des arbres 2 couples /ha.

Source : "Le passage et l'installation prénuptiale de quelques espèce communes en Alsace" par P.Koenig, Le Schoeniclus volume 5 fascicule 3 (2000).

 

 

Effectifs hivernants

 

Sur les 12 hectares du périmètre d'étude, ont été dénombrés : 

 

Accenteur mouchet Prunella modularis :

10 hivernants le 24 décembre 2012 (0,8 par ha), 12 le 14 janvier 2014 (1 par ha), seulement 2 le 16 janvier 2016 (0,2 par ha).

 

Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes :

29 hivernants le 24 décembre 2012 (2,4 par ha), 26 le 14 janvier 2014 (2,2 par ha), 34 le 16 janvier 2016 (2,8 par ha).

 

Rougegorge familier Erithacus rubecula :

17 hivernants le 24 décembre 2012 (1,4 par ha), 15 le 14 janvier 2014 (1,3 par ha), 17 le 16 janvier 2016 (1,4 par ha).

 

Merle noir Turdus merula :

38 hivernants le 14 janvier 2014 (3,2 par ha), 33 le 16 janvier 2016 (2,7 par ha).

 

Grive musicienne Turdus philomelos :

12 hivernants le 14 janvier 2014 (1 par ha).

 

Grive draine Turdus viscivorus :

6 hivernants le 16 janvier 2016 (0,5 par ha).

 

Pouillot véloce Phylloscopus collybita :

5 hivernants le 16 janvier 2016 (0,4 par ha).

 

Mésange nonnette Poecile palustris :

2 hivernants le 14 janvier 2014 (0,2 par ha), 2 le 16 janvier 2016 (0,2 par ha).

 

Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla :

6 hivernants le 24 décembre 2012 (0,5 par ha), 10 le 14 janvier 2014 (0,8 par ha), 9 le 16 janvier 2016 (0,7 par ha).

 

A titre indicatif, plus de 20 Mésanges bleues Cyanistes caeruleus ont été comptées le 14 janvier 2014 sur les 12 hectares. Plus de 16 Mésanges charbonnières Parus major ont été comptées le 16 janvier 2016.

 

Le comptage de l’hiver 2012 a été réalisé en début d'hiver (le 24 décembre). Un comptage réalisé 38 jours plus tard, le 2 février 2013, donc après les épisodes neigeux, a montré une érosion très nette du nombre de Troglodytes et de Rougegorges. 

 

Notez la similitude entre les populations nicheuse (16-17 couples) et hivernante (26-34 individus) chez le Troglodyte.
 

Fauvette grisettes et Fauvette des jardins, baguées sur le site SPOL - photos J.Dumont

Grive musicienne baguée sur le site SPOL - photo A.Mignan

Mésange nonnette, juvénile (7 septembre) - photo J.Dumont

Référencement bibliographique : 
FREDERIC L. (2019), "Etude d'une population d'oiseaux par le baguage. Avifaune des bords de Loire près d'Orléans" : www.lioric.com. Tous droits réservés.